Informations Coronavirus Covid19

coronavirus covid19

Le 31 décembre 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a été informée de plusieurs cas de pneumonies de cause inconnue dans la ville de Wuhan en Chine. Le virus, jusqu’ici inconnu, est un coronavirus. Il a été dénommé Sars-cov-2 le 11 février dernier. Cette épidémie touche le monde entier et contraint tous les gouvernements à prendre de nombreuses décisions.

Masque CovidDéconfinementNuméros UtilesRègles déconfinement

Dernières informations.

Le déconfinement

Découvrez l’ensemble des mises du déconfinement sur la page déconfinement de notre site. Lancement de la phase2 du déconfinement le 2 Juin 2020.
N’oubliez pas le respect des gestes barrières et le port du masque.

Les Hauts de France passent à l’orange

Suite à la baisse de la tension sur les services d’urgence, la région des hauts de France passe à l’orange ce mardi 5 mai. Rendez vous le jeudi 7 mai, soir, pour connaitre la couleur définitive de notre déconfinement.

Hauts de France Corovavirus Orange déconfinement

Le déconfinement, les annonces du 28 avril 2020

Le 11 mai, si tout va bien…

  • La date du 11 mai pourrait être remise en question si le virus est encore trop présent ou si les indicateurs ne sont pas bons
  • le déconfinement sera différencié entre les départements « verts » et « rouges » : appliqué largement dans les premiers, il sera plus strict pour les seconds. Cet indicateur sera mis à jour tous les soirs, dès sa mise en oeuvre le 7 mai.
  • pour toutes les entreprises qui le peuvent, il leur est demandé de continuer à faire usage du télétravail.

les mesures du déconfinement

des tests de dépistage généralisés, jusqu’à 700 000 par semaine

  • il est préférable de porter un masque, masques qui seront disponibles à partir du 11 mai (votre pharmacie Wambrechies Pasquier en propose, stock important)
  • tests massifs de personnes présentant des symptômes (jusque 700 000 par semaine) ; celles contaminées sont invitées à s’isoler chez elles ou dans des lieux réquisitionnés
  • retour à l’école progressif et sur la base du volontariat à partir du 11 mai 2020, le 18 pour les collèges. La limite est de 15 élèves par classe, 6 pour les crèches. ll sera décidé fin mai si les lycées peuvent ouvrir.
  • les rassemblement privés sont limités à 10 personnes, les cérémonies religieuses à 20 personnes. Il est demandé aux mairies de reporter les mariages
  • les plages restent inaccessibles au moins jusqu’au 1er juin ; les parcs et jardins pourront rouvrir dans les départements où le virus ne circule pas de façon active

Les commerces vont réouvrir, mais pas les cafés ni les restaurants

  • tous les commerces, exceptés les cafés et restaurants pourront rouvrir à partir du 11 mai. Le port du masque pour les clients et les salariés est recommandé, surtout si la distanciation sociale est impossible
  • les préfets pourront décider de maintenir fermer les centres commerciaux de plus de 40 000 m2 où les risques de groupes sont plus élevés
  • fin mai, une décision sera prise pour confirmer ou non l’ouverture des cafés et restaurants à partir du 2 juin
  • les grands musées, cinémas et salles de spectacles restent fermées ; les médiathèques et petits musées pourront rouvrir

les transports vont reprendre mais avec prudence, pas de déplacement à plus de 100km

  • afin de limiter la contamination, les transports seront réduits (places limitées)
  • 70% de l’offre RATP à partir du 11 mai
  • l’offre SNCF sera très réduite, places limitées et réservations obligatoires. L’objectif ? Limiter les déplacements inter-régions ou inter-départements.
  • dès le 11 mai, les déplacements sont autorisés sans attestation, sauf pour les déplacements à plus de 100km du domicile. Ces derniers sont réservés aux cas impérieux.

Tout cela dans le respect des gestes barrières.

Mise à jour 23 avril 2020

Déconfinement, masques et retour à l’école : ce que l’on sait

  • Suite à l’initiative d’infirmiers et infirmières de Wambrechies, un dépistage par drive sera possible à partir du lundi 27 avril
  • Emmanuel Macron a indiqué quelques grandes lignes pour le déconfinement, en lien avec les maires de France
    • le déconfinement ne se fera pas par région mais il pourra être adapté et par territoire
    • les réouvertures des écoles, commerces et transports pourront se faire de façon différenciée, « territorialisé »
    • le retour à l’école se fera sur la base du volontariat des parents
    • le port du masque sera « probablement » obligatoire dans les transports en commun
  • Concernant les masques, chaque français devrait en avoir un dit « grand public » pour le 11 mai

un retour à l’école progressif

  • Le ministre de l’éducation nationale indique également quelques pistes pour la reprise des cours
    • les discussions sont toujours en cours mais la rentrée devrait se faire de façon progressive
    • le nombre d’élèves par classe sera limité
    • la reprise serait progressive, sur une durée pouvant aller jusqu’à 3 semaines
    • « A partir de la semaine du 11 mai, nous ferions rentrer les classes de grande section, de CP et de CM2 », a expliqué Jean-Michel Blanquer lors de son audition
    • Dès la semaine du 18 mai, sont envisagées les reprises des collèges, avec les sixièmes et les troisièmes, des lycées avec les premières et les terminales, des lycées professionnels avec les ateliers industriels
    • Enfin, pour la 3ème semaine du 25 mai, l’ensemble des autres classes pourraient reprendre les cours
    • l’enseignement à distance resterait possible
    • des organisations particulières de colonies de vacances durant l’été, par région, sont en réflexion

Mise à jour 13 avril 2020

Les messages sur le déconfinement du chef de l’Etat

  • prolongation du confinement jusqu’au 11 mai 2020,
  • réouverture progressive des écoles à partir du 11 mai 2020, sauf dans l’enseignement supérieur
  • tests pour « toute personne présentant des symptômes »
  • les cafés, hotels, restaurants seront eux, toujours fermés, après le 11 mai 2020
  • pas de rassemblements / festivals de musique avant mi-juillet
  • une aide exceptionnelle aux familles les plus modestes avec des enfants et aux étudiants les plus précaires
  • pouvoir organiser pour les plus proches, avec les bonnes protections, la visite aux malades en fin de vie

Mise à jour le 10 avril 2020

Quelques numéros et sites utiles

  • en cas d’urgence dentaire, veuillez contacter en premier lieu votre praticien habituel. Même si la majorité des cabinets sont fermés, votre professionnel vous aiguillera en fonction du degré d’urgence. Il est inutile d’appeler le 15 durant cette période pour les urgences dentaires. Si vous ne parvenez pas à joindre votre dentiste, vous pouvez contacter le 09 705 00 205, numéro national des urgences bucco-dentaires.
  • Afin de limiter la transmission du covid19, les centres d’optique limitent l’ouverture au public. Un service minimum a néanmoins été mis en place pour les urgences (renouvellement équipements cassés ou perdus, renouvellement uniquement selon critère d’urgence et avec ordonnance, équipement pour le personnel soignant) : le centre optique ouvert le plus proche de chez moi est disponible sur urgenceopticien.fr
  • Pour connaître l’ensemble des informations et recommandations concernant le nouveau coronavirus COVID-19, une plateforme téléphonique nationale est accessible gratuitement au 0 800 130 000

Mise à jour le 26 février 2020 – Hauts de France

Premiers cas dans les Hauts de France

Le ministère des Solidarités et de la Santé a annoncé ce 26 févier le diagnostic de deux cas de coronavirus Covid-19 dans les Hauts-de-France.

  • Le 1er  cas est celui d’un homme, français, né en 1965 et résidant dans l’Oise. Il est actuellement hospitalisé au CHU d’Amiens, dans le service de réanimation, dans un état grave. Un test de diagnostic  de coronavirus a été réalisé. Ce test s’est avéré positif.
  • Le 2e cas est celui d’un homme né en 1959, enseignant et résidant dans l’Oise, décédé dans la nuit à la Pitié-Salpêtrière. La dégradation préoccupante de son état de santé a conduit à procéder à un test de coronavirus et au transfert du patient le 25/02 à la Pitié Salpêtrière à Paris. Cet homme est décédé dans la nuit du 25 au 26 février.

Ces deux personnes ne s’étant pas rendues dans des zones d’exposition à risque, elles n’ont dans un premier temps pas été identifiées comme des cas possibles de coronavirus. Les investigations sont encore en cours à cette heure pour déterminer la source de ces deux contaminations.

numéro de téléphone Hauts de France

Un numéro public d’information régionale a également été mis en place pour répondre à toutes les questions des habitants des Hauts-de-France directement concernés par ces cas de coronavirus : 03 20 30 58 00.

Pour connaître l’ensemble des informations et recommandations concernant le nouveau coronavirus COVID-19, une plateforme téléphonique nationale est accessible gratuitement au 0 800 130 000.

Mise à jour le 25 février 2020

zones à risque

Les zones d’exposition à risque sont désormais élargies à la Corée de Sud et aux régions de la Lombardie et la Vénétie au Nord de l’Italie. La liste des zones d’exposition à risque, actualisée régulièrement, est disponible sur le site de Santé publique France https://www.santepubliquefrance.fr/maladies-et-traumatismes/maladies-et-infections-respiratoires/infection-a-coronavirus/articles/infection-au-nouveau-coronavirus-sars-cov-2-covid-19-france-et-monde

Les personnes de retour des zones listées dans la définition de cas doivent faire l’objet des recommandations suivantes : Surveiller sa température 2 fois par jour, porter un masque chirurgical en présence de son entourage et en dehors du domicile, réduire les activités non indispensables (cinéma, restaurant, soirées…) et la fréquentation de lieux où se trouvent des personnes fragiles (hôpitaux, maternités, établissements d’hébergement pour personnes âgées…), se laver les mains régulièrement. En cas de fièvre ou sensation de fièvre, toux ou de difficultés à respirer, contacter rapidement le SAMU centre 15 en signalant son voyage.

ce que l’on sait

L’European Center for Diseases Control and Prevention vient de considérer le risque d’importation en France comme comme modéré et le risque de diffusion de la maladie dans la population française comme très faible. Le mode de transmission du 2019-nCoV n’est pas encore connu. Cependant, il est probable qu’il soit similaire à celui des autres coronavirus humains, généralement transmis par l’inhalation de goutelettes infectieuses émises lors d’éternuements ou de toux, ou après un contact avec des surfaces fraîchement contaminées par ces secrétions. 

A ce stade et conformément aux recommandations de l’OMS, aucune mesure de contrôle aux frontières n’a été prise. D’après le site de Santé Publique France, « Les symptômes décrits évoquent principalement une infection respiratoire aiguë (fièvre, toux), mais des difficultés respiratoires et des anomalies pulmonaires détectables radiologiquement sont également décrits, ainsi que des formes plus sévères. »

De façon générale, il est rappelé que la prise en charge d’un patient présentant des signes respiratoires infectieux doit s’accompagner de la mise en place de protection chez le patient (masque chirurgical, hygiène des mains) et le professionnel de santé (masque, lunettes et hygiène des mains). Evitez de vous rendre aux urgences où vous pourrez contaminer d’autres personnes. Appelez le samu – 15.

Références :

Twitter Emmanuel Macron
Santé Publique France
Ministère des solidarités et de la santé
European Centre for Diseases Control and Prevention